Ambassadrices

@maman.vanessa 

 

Maman de trois merveilleux enfants j’ai maintenant la chance de côtoyer la différence de près depuis presque 1 an. Ma petite dernière Floralie, ma petite fleure ma perle rare est atteinte d’une malformation physique située au membre supérieur gauche. Lors de mon échographie de morphologie les Medecin nous ont annoncé qu’il ne voyait pas l’avant-bras & la main de notre petite princesse. Nous avons été transférés à St-Justine pour approfondir les causes, après beaucoup de pleure de stress & d’anxiété on nous a informée qu’en début de grossesse une bande amniotique c’était détacher de mon placenta pour aller s’enrouler autour du bras de Floralie ce qui a stopper complètement la croissance de son bras.

 

Floralie est une petite boule de bonheur qui sourit constamment. Sont petit bras la rend unique mais surtout magnifique elle réussit à faire tout comme les enfants de son âge, elle tente même de suivre ses grands frères. Ici le terme pas si différent prend tout son sens puisque pour nous il n’y a aucune différence entre elle & ses frères. 

Acceptons les différences & surtout il faut les normaliser.

D’une maman qui aime profondément ses amours & qui souhaite changer la vision des gens sur la différence. 

Maman différente .

 Vanessa xxx

Maman de trois enfants 

 

@alexandrarichard_

 

Je suis tombé enceinte de ma première lorsque j’avais 16 ans. Je l’ai découvert et cela faisait déjà un peu plus de 3 mois que ma petite Koralie s'était fait un petit nid dans mon ventre. 

 

À 17 ans je suis devenue maman , j’étais jeune oui mais est-ce que j’étais une moins bonne maman pour autant? non. 

J’ai eu un parcours de vie différent , parce que mes 3 enfants n’ont pas le même papa & parce que je suis devenue maman très jeune . 

Ma première je l’ai élevé seule jusqu’à ses deux ans et aujourd’hui elle a un papa formidable qui est le papa de ma deuxième fille. 

 

Les gens jugent tellement rapidement, plus on est jeune plus on se fait regarder de haut ... les gens pensent qu’on manque de jugement et d’expérience ayant un enfant jeune mais on part tous à la case départ quand on devient parent et ce peux importe l’âge qu’on a.

 

Il faut commencer à normaliser et accepter les familles reconstituées, les jeunes parents parce qu’il y en a de plus en plus. 

 

Je veux que les jeunes mamans prennent leurs places et ce peu importe leurs parcours et leurs histoires. Je veux qu’elles soient fières des mamans qu’elles sont devenu et qu’elles assument leurs histoires sans se sentir jugées.

 

Parce que la différence c’est beau et peu importe laquelle que ce soit physique , psychologique , un mode de vie différent ou un parcours différent .

 

Soyez fier d’être qui vous êtes. 

 

D’une maman qui aiment ces enfants aussi fort qu’une autre , qui a un parcours différent mais qui a déjouée les jugements de bien des gens en fonçant et en faisant son propre chemin parce que oui c’est possible d’être une jeune maman & de bien réussir sa vie .

 

Alexandra

Ambassadrice famille différente; @atypiquementparfaite . ........Bonjour,

Je m’appelle Karine. Dans les dernières années, la vie m’a fait
plusieurs surprises.

J’ai 3 garçons entre 2 ans et demi et 7 ans et demi.

Typique n’est pas un mot qu’on peut vraiment utiliser pour désigner
notre famille.

En 2014, quand notre deuxième fils est né, j’ai été confrontée à une de
mes plus grandes peurs: avoir un enfant avec un handicap. Mon coco est
né avec un chromosome 21 de plus et je ne me sentais pas assez forte
pour être sa maman.

Il m’a apprivoisée à coup de câlins et de sourires et m’a permis de voir
la trisomie 21 avec un tout nouveau regard.

Alors que j’apprenais tranquillement à devenir la maman d’un enfant
différent, nous nous sommes questionnés au sujet de notre ainé: il ne
cadrait pas dans le moule. Suite à ça, on a appris qu’il vivait avec un
haut potentiel intellectuel. Tout va plus vite dans son cerveau, tant
les apprentissages que les émotions.

C’est très particulier, au quotidien, de vivre avec des enfants si
différents les uns des autres.

Mini, quant à lui, est un bébé intense. Il a beaucoup de sensibilité. Il
se démarque énormément de ses frères. Nous ne savons pas encore s’il est
neurotypique, mais il est très clairement différent.

Je me questionne de plus en plus sur la place qu’on fait à la différence
et ce qu’on pourrait faire pour sensibiliser d’avantage à la beauté
apportée par toutes les couleurs portées par les gens « atypiques ». @atypiquementparfaite

Ambassadrice, mère et fille pas si différentes. @ptite_dame
Je suis une maman de 35 ans atteinte du Syndrome de Treacher Collins. J'ai longtemps pensé que je n'aurais jamais d'enfant puisque je ne voulais pas prendre le «risque» de transmettre mes gênes «défectueux». Puis, au fil du temps, je me suis surprise à caresser le rêve d'être moi aussi une maman. Tranquillement, ce projet n'était plus uniquement le miens puisqu'il était désormais partagé avec mon amoureux qui voulait, lui aussi, devenir papa. J'ai décidé de plonger, et de faire confiance à la vie.
Celle-ci m'a grandement surprise! Nous avons une adorable petite fille pleine de vie, curieuse, aimante et, elle aussi, différente. Ma petite fleur m'apprends par dessus tout à ouvrir mes horizons, à vaincre mes peurs et surtout, à être patiente. Avoir un enfant à besoin particulier est à la fois effrayant, et une chance unique. Celle de la voir s'épanouir, d'apprécier chaque petite victoire et de vivre le moment présent.

Nous souhaitons prendre part au mouvement. Le diagnostic ne nous définie pas. Il fait partie de nous, comme tout les autres aspects de notre personnalité. Je souhaite par dessus tout démontrer à quel point la différence est belle et enrichie notre monde.
@ptite_dame
Et vous, quelle est votre histoire?
Crédit photo : @eva.photo.me , photo prise dans le cadre de l’exposition #etrehumain .

La dernière et non la moindre @mamanlady_kc ✨. .Méli-Rose est ma petite boule d'amour qui a un chromosome de plus.
Elle est porteuse de la trisomie 21.
Maman de Méli-Rose 19 mois
Et belle-maman de 3 cocos de 5-6-11 ans.

Je suis tombé enceinte de ma fille à 35 ans et mon dieu que c'est l'âge critique selon les statistiques on m'a fortement suggéré de faire le test Harmony.
Résultat 1/10 j'ai été dévastée, j'ai pleurée ma vie, j'en ai voulu à la terre entière, mais qu'est ce que j'avais fait pour que ça m'arrive.... J'ai été référé à Sainte-Justine en génétique pour nous expliquer le tout et faire l'amniocentèse qui a confirmé. Tout ça c'est long! Premier choix que la génétique m'a offert c'est l'interruption de grossesse......... je suis sortie de là brisée, anéanti, cette petite boule d'amour qui grandissait en moi je l'aimais et ELLE m'avait choisi moi comme MAMAN.
J'ai été me renseigner auprès d'organisme pour m'éclairer sur notre vie, car pour moi c'était impossible d'y mettre un terme.
Qui suis-je pour décider de ne pas te donner la vie? Elle y a droit autant que n'importe qui. Au moment où j'ai commencé à faire mon deuil et que l'acceptation c'est faite j'ai pu accueillir ma petite étoile dans notre famille.
Belle-maman de 3 cocos dont 2 avec le tdah un trouble de l'opposition et l'autre une hypersensibilité et anxiété ce qui n'est pas toujours facile, mais avec persévérance on y arrive! Mon conjoint aussi est Tdah avec trouble de l'opposition et anxiété. J'ai une famille complètement chaotique, mais je les aime de même!
La différence fait partie de nous et pour nous c'est complètement normal. Sensibilisons les autres pour qu'eux aussi les vois comme nous. Ils sont tous merveilleux et nous apporte beaucoup! Apprenez à les connaître ils changeront votre vie et votre perception de celle-ci et vous montrerons l'amour pur 🖤

Maman différente d'une famille parfaitement chaotique
Karine xxx @mamanlady_kc